15/12/2017

La physique des particules mise à NU

ν, lettre grecque se prononçant « nu », sert de symbole aux neutrinos.
Thierry LASSERRE est le spécialiste d’une de ces petites particules élémentaires du modèle standard.

De passage à l’institut de recherche de Troitsk, il est venu au lycée tenir une conférence aux élèves de première et terminale scientifique.

Les élèves et leur professeur s’étaient préparés à une conférence très pointue et ciblée aux confins de l’infiniment petit sur l’hypothétique quatrième neutrino que Mr LASSERRE traque au CEA de Saclay en France.

C’est avec le plus grand plaisir que nous avons échangé avec un conférencier très pédagogique et accessible. Il nous a montré qu’une expérimentation, même au plus haut niveau, touchait des champs scientifiques très variés :

-de la géologie avec le choix de l’expérience de « double Chooz » enterrée sous une centaine de mètre de roche dans les Ardennes :

-de la chimie avec le principe de luminescence de l’huile qui permet la détection des neutrinos :

-de l’électricité dans le fonctionnement des capteurs photons dans les Ardennes ou au Japon à Super-Kamiokande ou bien encore immergés dans le lac Baïkal :

-des mathématiques avec les probabilités d’interaction dans le flux de neutrino :

-de l’astrophysique avec les premiers moments de l’univers :

C’est sans nul doute que cette rencontre à susciter à la fois questions et engouement pour continuer à percer les mystères de l’Univers…

Rédaction : Matthieu Robert
Relecture éditoriale : Proviseur adjoint


S'inscrire

Message